Now Reading
Ilyes Ghouil, un vent de fraîcheur sur la Franche-Comté

Ilyes Ghouil, un vent de fraîcheur sur la Franche-Comté

A 18 ans, Ilyes Ghouil est un météorologue autodidacte. Suivi par 70.000 personnes, ses conseils sont suivis en Franche-Comté.

Ilyès Ghouil, météorologue de Franche-Comté autodidacte de 18 ans, recueille près de 70 000 abonnés sur sa page Facebook « Météo Franc-Comtoise ». Ses prévisions se révèlent exactes et précieuses pour bon nombre d’usagers, notamment l’hiver. Retour sur un début de carrière étincelant et plein de fougue.

Paysage polaire, vent glacial et neige en abondance. Ceci a tout l’air d’une description de carte postale en provenance de la Laponie. Or 3 000 kilomètres au sud, un petit village regroupe toutes ces caractéristiques. Situé en Franche-Comté et plus précisément dans le Doubs, le village de Mouthe fascine les météorologues notamment pour ses températures record l’hiver. Un thermomètre relevait – 36,7°C le 13 janvier 1968, ce qui lui vaut depuis son surnom de « petite Sibérie française ».

Pendant que la France grelotte depuis deux mois, les habitants du secteur habitués aux traditionnels – 20 degrés quotidiens, vivent la vague de froid sans sourciller. Un village aux conditions extrêmes donnant du fil à retordre aux plus grands météorologues français. L’un d’entre eux est venu mettre un réel vent de fraîcheur dans ce monde fait d’incertitudes et d’analyses. Ilyes Ghouil, originaire de Besançon et âgé d’à peine 18 ans, est devenu la nouvelle coqueluche des habitants francs-comtois. Longtemps passionné par les plantes et doté d’un bac en horticulture, le jeune homme s’est, en parallèle, vite laissé porter par sa vraie passion : la météo.

Une page Facebook dépassant les attentes

Pour mieux comprendre, petit bond quelques années en arrière. « Il y cinq, six ans je discutais avec la page Météo des Vallées pour me renseigner. Par la suite, l’envie de me lancer m’est venue en regardant des sujets météo sur les chaines d’information avec mes parents le soir », se rappelle Ilyes Ghouil.

Loin d’être déboussolé, le 1er décembre 2016, alors âgé de seulement 14 ans, il lance sa propre page Facebook « Météo Franc-Comtoise » dans le but d’aiguiller un réseau proche sur la météo locale. « La Franche-Comté est passionnante, notamment pour ses phénomènes climatiques durant les multiples saisons et ses changements de reliefs. Je m’éclate en analysant les températures, le vent, les précipitations et d’autres paramètres. En Janvier 2018, la tempête Eleanor a donné du sens à ce que je faisais » précise le jeune météorologue.

Pris à son propre jeu, il se renseigne et apprend le métier à vitesse grand V. Il continue toujours à prolonger l’aventure sur Facebook. Les abonnés consultent et viennent au compte-gouttes. Mais le bouche-à-oreille marche et la page décolle. « Il y a 2 ans je passais les 30 000 abonnés. Désormais, j’en ai plus du double, environ 70 000 ! En une semaine, pour donner suite aux grosses chutes de neige, je viens d’en obtenir 2 000 de plus et la page a été visitée 1,5 millions de fois. Un record ! »

Un météorologue en pleine éclosion

Mais comment expliquer une telle réussite ? Pour trouver une réponse cohérente, il ne faut pas chercher bien loin. Le garçon possède des compétences épatantes et des qualités humaines extraordinaires. A tel point qu’en mars 2019, il est invité à présenter la météo sur la chaine de la TNT, LCI. Une expérience extraordinaire, mais ceci ne fait que renforcer son choix tourné vers la météorologie plutôt que la présentation météo. « Ce que j’aime, c’est être proche des gens en faisant des lives, des bulletins météo et surtout passer des nuits entières à poster des photos pour prévenir la population franc-comtoise. La météo ce n’est pas une science exacte. J’essaye d’être le plus fiable pour les habitants dans le Jura, le Doubs, la Haute-Saône et le territoire de Belfort », développe Ilyes Ghouil.

Justement pour informer au jour le jour et minute par minute ses fidèles abonnés, il transforme des informations non compréhensibles en des bulletins météo qu’il poste chaque matin. Des cartes d’analyses, des supercalculateurs et d’autres cartes informatives, toutes disponibles sur « Météo ciel » et « météo France », lui permettent d’étudier de façon précise la météo de demain. Un fonctionnement bien huilé qui tourne à plein régime depuis plus de quatre ans.

See Also

Une entreprise en perspective

Si Ilyes Ghouil est l’un des plus jeunes prévisionnistes de France, c’est notamment parce qu’il a su s’entourer des meilleurs pour combler l’absence d’études et de formation. A l’inverse de son associé Joris qui lui, réalise un cursus en météorologie du côté de Toulouse depuis 7 ans. « Toutes les compétences que je n’ai pas pu développer dans des études, Joris vient me les apporter », ajoute le jeune homme.

Actuellement, il continue son service civique dans une école à Pierrefontaine-les-Varans. Il encadre des jeunes en difficulté et développe en parallèle sa propre entreprise  (soutenue par des partenaires locaux). Elle verra le jour dans quelques mois, avec une application et un site internet. « L’objectif, c’est de vendre mes propres bulletins météo aux radios, presses et autres sociétés qui en ont besoin. Ceci va m’apporter des revenus pour gagner ma vie et développer mes expertises », explique-t-il.

En attendant Ilyes Ghouil continue son activité tout en s’engageant un minimum dans la lutte contre un réchauffement climatique qu’il qualifie « d’existenciel » notamment en percevant la terrible évolution du climat lors des 20 dernières années.   

View Comments (0)

Leave a Reply

Your email address will not be published.

Scroll To Top