Now Reading
Devenir sincèrement soi-même

Devenir sincèrement soi-même

Retrouvez cette semaine deux billets d’humeur qui traitent de l’actualité de manière un peu philosophique, avec de la poésie si vous voulez la trouver et écrits avec la passion d’un jeune journaliste en devenir. Bref, je m’appelle Corentin. Voici mes pensées un peu mieux organisées, pour un nouveau sujet sur le doute et la sincérité !

Je doute que le doute n’ait pas douté lui-même de sa propre utilité. Parce que l’on ne va pas se mentir. On peut se dire qu’il est bon de réfléchir, avant de se lancer. Ou encore de tourner sept fois sa langue dans sa bouche avant de parler. Mais alors, je cherche encore quelqu’un qui pourrait m’expliquer l’intérêt de douter avant d’avancer. 

En d’autres termes, ça fait maintenant trois jours que je doute de ma capacité à écrire cet avant-dernier article sur « la sincérité ». Et le résultat, ce sont des heures devant des films pour me détendre. Qui n’ont fait que m’interroger sur mon utilité dans le monde. Des heures en cuisine, qui m’ont fait m’interroger sur l’intérêt de mettre du gruyère sur du riz. Et en fin de compte, une page blanche toujours plus blanche. 

Tour d’horizon de l’efficacité du doute

« Aujourd’hui, je vais vous parler… » (doute) en fait nan, pourquoi je fais comme si je m’adressais à un groupe de CE2 ?

On efface, on recommence…

« Si je devais vous décrire la sincérité… » (doute) bon okay je vais écrire sur la sincérité. Mais est-ce que c’est très sincère de prétendre que je connais la définition exacte de la sincérité ? Et finalement, qui suis-je pour donner des conseils aux autres ? Allez, j’efface ça !

La prochaine fois c’est la bonne !

« Placard Skåp en bois massif – 90€ allée 4

Table de nuit Nattduskbord – 25 € allée 7

Promo 20% sur rideaux La Redoute… » … (doute) oui parce que lorsque l’on doute un peu trop, on est souvent amené à faire d’autres choses que la chose initiale. Et puis vient le moment où l’on doute de l’utilité de l’autre chose que l’on fait pour l’aboutissement de notre projet initial… Bon, je vais regarder un film et après, j’arrête de douter, je m’y mets !

« Avez-vous déjà fait du roller sous LSD ? » … (doute) ça part trop loin…

Je vais dormir un coup, demain matin j’aurai plus le choix, je trouverai de l’inspiration !

« verbierbgiubrjeoreoeurfourfairbkjrgbarugb » … (doute) c’est vraiment super relaxant de faire ça sur son clavier 

Deux heures plus tard

« … » (doute) c’est l’heure du deuxième petit-déjeuner, on ne change pas le monde le ventre vide 

Petite sieste de digestion

« Je doute que le doute n’ait pas douté lui-même de sa propre utilité » (je doute sur mon propre doute) ça frôle le génie, même si je doute qu’un article sur le doute du doute trouve un jour sa place parmi les Lauréats du Prix Albert Londres

See Also
Les voiturent se suivent à la douane et constituent un bouchon important. Notamment en cas de neige.

Une heure plus tard, j’en suis exactement à cette phrase. Je ne vais rien vous cacher, j’ai encore douté.

Écrire sur la sincérité

Donc voilà, c’est exactement là où je voulais en venir. Je ne suis pas le meilleur des écrivains, mais je peux être moi-même. Et j’ai remarqué que lorsque j’étais moi-même, les gens aimaient ça. Et comme en journalisme, on apprend à écrire pour ses lecteurs, eh bien je parle de moi, pour vous. 

Et c’est ainsi, qu’à vingt ans, j’ai trouvé comment enfin écrire mon article sur « Comment changer le monde grâce à la sincérité ». Je doute que ce soit un bon article, et encore plus que je pourrais un jour en être fier. Mais une chose est sûre. J’ai adoré vivre et écrire librement, avec toutes mes difficultés et ce côté perché que l’on me reproche parfois.

Les faiblesses sont les petits éléments qui nous relient tous les uns aux autres. Là où l’argent, la perfection ou encore le succès nous éloignent. 

Alors, j’ai compris en ces temps de distanciation, que le seul moyen de me rapprocher de vous était d’accepter le simple moi, Corentin Richard. Et lorsque je vois le petit sourire des personnes qui me relisent, alors j’ai réussi. J’ai établi le contact, commencé le dialogue, et fini de parler tout seul. 

« Merci à tous »

… (doute) pourquoi j’écris ça moi, personne ne va le lire. En plus je parle que de moi, les gens vont me prendre pour un mec complétement égocentrique…

Allez, j’efface tout et je recommence !

View Comments (0)

Leave a Reply

Your email address will not be published.

Scroll To Top