Now Reading
Repas à 1€, chèque psy,… Où en sont les aides étudiantes ?

Repas à 1€, chèque psy,… Où en sont les aides étudiantes ?

étudiants regarde désespérément son ordinateur

Pour améliorer les conditions de vie souvent difficiles des étudiants, des aides ont été mises en place durant ces derniers mois par le gouvernement. Ces mesures ont-elles permis de pérenniser la situation des jeunes ?

Les étudiants ont le sentiment de ne pas être entendus et pris en compte par le gouvernement. C’est le cri d’alerte lancé par le mouvement des #ÉtudiantsFantômes, protestant sur les réseaux sociaux face au manque de reconnaissance et d’actions. Pourtant, depuis le début de la crise sanitaire, le gouvernement a présenté plusieurs projets d’aides aux étudiantes. 

Repas à 1€ par jour : un bilan contrasté

Si les universités sont très partiellement fermées et les étudiants invités à étudier chez eux, les restaurants universitaires restent quant à eux ouverts. Le président de la République a décidé de proposer des repas à moindre frais. En premier lieu, cette aide exceptionnelle était réservée aux étudiants boursiers. Il a finalement étendu cette mesure à tous les étudiants où deux repas par jour, à 1€ chacun, sont proposés. 
Depuis la mise en place de cette aide, fin janvier, 500 000 repas ont été distribués dans les 400 points de vente disponibles. 

Cependant, si la ministre de l’Enseignement Supérieur s’est félicitée de cette initiative sur son compte Twitter, des problèmes sont à noter. Plusieurs restaurants universitaires de l’Hexagone ont ainsi décidé de fermer leurs portes, provoquant la colère d’étudiants. 

Emploi : 1 Jeune 1 solution : premiers résultats positifs

Pour pallier le manque de moyens, la première alternative des jeunes était de se trouver un job étudiant. Mais la crise sanitaire a affecté le marché du travail et bon nombre d’étudiants ont perdu leur emploi. Le Premier ministre Jean Castex, avait donc annoncé le lancement de l’opération « 1 jeune 1 solution », en juillet dernier. L’objectif était d’inciter les entreprises à recruter des jeunes de moins de 26 ans. L’État garantissait notamment une compensation de charge de 4 000 euros, entre août 2020 et janvier 2021, aux entreprises recrutant des jeunes. 

Les premiers résultats s’étaient avérés positifs, avec 696 000 jeunes rentrés dans l’emploi et 314 000 contrats d’apprentissage signés à la fin de l’année 2020.

Les « chèques d’accompagnement psychologique » entrés en vigueur depuis lundi  

C’était une promesse d’Emmanuel Macron. En plus de difficultés financières, les étudiants sont également dans la tourmente mentale. Le président de la République a mis en place les « chèques psy », permettant aux étudiants de consulter un psychologue gratuitement. Entrés en vigueur lundi 1er février, ils proposent trois séances de 45 minutes. 

Le gouvernement n’est pas le seul à mettre en place des aides étudiantes, pour les soutenir dans ces moments difficiles. Des entreprises privées et des particuliers ont aussi le cœur à l’ouvrage.

La chaine de grande surface Intermarché offre ainsi aux étudiants un bon d’achat de 10€ dès l’achat de 20€ de courses. « Nous connaissons leurs difficultés et il nous semble primordial de pouvoir les accompagner en leur permettant d’augmenter leur budget courses », a témoigné Vincent Bronsard, président d’Intermarché. 

See Also
lycéens assis à des tables de classe observant une jeune fille tenant un micro et présentant des diapositives.

À plus petite échelle, certains restaurateurs offrent des repas aux étudiants dans le besoin. C’est le cas de ce snack à Mantes-la-Jolie (Yvelines). « Un étudiant ne doit pas mourir de faim », avait témoigné Brahim Bourkia, le gérant du snack, qui propose un repas gratuit aux étudiants les plus démunis.

Sur les réseaux sociaux, trois influenceurs ont décidé de créer le #OnRemplitLeFrigo, avec une cagnotte en ligne. À ce jour, elle culmine à plus de 22 000€, qui serviront à acheter des courses à un maximum d’étudiants. Les associations sont elles aussi très actives sur le terrain pour aider les étudiants et organiser des distributions de repas.

« Toutes ces mesures ne sont pas à la hauteur de la situation actuelle »

Le gouvernement a donc mis en place plusieurs aides étudiantes ces derniers mois, qui sont accompagnées par quelques initiatives citoyennes. Mais la situation critique à laquelle sont confrontés les étudiants semble bien trop entamée pour que ces décisions puissent redresser la barre. Le Youtubeur Hugo Décrypte, invité de BFM TV lundi, en a profité pour faire passer ce message à la secrétaire d’État chargée de la jeunesse, Sarah El Haïry.

Scroll To Top